Comptes consolidés : calculer les pourcentages d’intérêt à l’aide du calcul matriciel et du langage VBA d’Excel (article publié dans la RFC)

mardi 17 janvier 2012

La Revue Française de Comptabilité publie dans son numéro de janvier 2012 (n° 450) un article, que j’ai écrit, intitulé «Comptes consolidés : calculer les pourcentages d’intérêt à l’aide du calcul matriciel et du langage VBA d’Excel ».

Résumé de l’article :

La détermination des pourcentages d’intérêt s’avère fastidieuse dans les groupes comprenant de nombreuses participations. Les participations circulaires et croisées ajoutent un surcroît de complexité à ces calculs. Les calculs manuels habituellement mis en oeuvre apparaissent complexes tant à poser (consolideur) qu’à contrôler (auditeur) et sources d’erreur.

Méconnu, le calcul matriciel est une méthode de calcul alternative qui offre trois avantages déterminants : rapide à mettre en application, il ne nécessite pas de connaissance approfondie en calcul matriciel et en consolidation, et sécurise les calculs. De surcroît, la modélisation informatique des calculs matriciels est aisée et offre, en plus, une automatisation aboutie de l’ensemble du processus de calculs.

Lire la suite : http://www.auditsi.eu/?p=1399


Réorientation du projet : un mal nécessaire

dimanche 4 juillet 2010

Le projet a bien avancé. La plupart des retraitements courants est paramétrée. Par contre, je dois faire face à un problème de taille : les temps de traitements sont de plus en plus importants, la saisie de données est également ralentie, ce qui rend son utilisation particulièrement inconfortable. L’application en tant que telle n’est donc pas opérationnelle.

Ce problème est dû aux nombreuses requêtes SQL interfaçant EXCEL et ACCESS.

Je souhaitais faire une application de consolidation simple sous EXCEL dotée d’un moteur de requêtes SQL fonctionnant en tâche de fond totalement transparent pour l’utilisateur. Je me rends compte que cette voie n’est pas la plus appropriée.

Je réfléchis donc à une solution de repli plus cohérente : programmer cette application sur un système de développement plus professionnel. J’ai choisi d’utiliser la solution DELPHI de BORLAND. La raison de ce choix est simple : dans les années 80-90, j’ai programmé des logiciels en langage PASCAL sous Turbo Pascal 6 et 7 de BORLAND (environnement MS/DOS). Ce langage compilé est assez aisé à manier et relativement rapide d’exécution.

Je vois toutefois de nombreux avantages à cette solution :

–          Rapidité de traitement permettant de s’affranchir de certaines limites (nombre d’entités intégrées au périmètre de consolidation illimité),

–          Sécurité des traitements,

–          Solution plus professionnelle et plus rationnelle offrant un traitement sans limite (participations réciproques par exemple).

Parmi les solutions techniques que je retiens, voici quelques éléments d’information :

–          Les liasses de consolidation seront développées sur EXCEL permettant de décentraliser la saisie des balances générales, des flux, des variations, des réciprocités… sur les filiales ; l’intégration des liasses de consolidation serait ainsi automatisée et externalisée.

–          La gestion des données de consolidation dans une base de données ACCESS assurant une souplesse dans les traitements à l’aide de requêtes SQL.

La difficulté qui va immédiatement se profiler est la maîtrise de l’environnement de développement de DELPHI que je n’ai pas utilisé depuis plus de dix ans. Je vais ainsi devoir me réapproprier ce langage informatique et son environnement de développement. Cette réorientation du projet s’avère inévitable mais va retarder significativement son issue.

Je ne manquerai pas de vous tenir informé de l’avancement du projet.

Benoît-René RIVIERE

Expert-comptable à Caen

Réactions, suggestions : contact.appliconso@auditsi.eu


Génération automatique des écritures de consolidation

dimanche 13 décembre 2009

Avancement du projet AppliConso II à mi-décembre : le moteur de génération automatique des écritures  de consolidation est achevé !

Le développement d’AppliConso II s’articule autour de quatre axes principaux :

–          La collecte des informations (périmètre de consolidation, liasse de consolidation),

–          Les éliminations et retraitements de consolidation,

–          La génération des tableaux de contrôle (contrôles de cohérence et d’équilibre, tableaux de flux de trésorerie, de bouclage des capitaux propres et des minoritaires, de passage des comptes individuels aux comptes consolidés, preuve de l’impôt…),

–          La génération des états comptables (balances, journaux et grand-livre) et des états financiers (bilan, compte de résultat, SIG, tableaux de l’Annexe).

Collecte des informations

La gestion du périmètre de consolidation  (gestion du portefeuille-titres, calcul des pourcentages d’intérêt et de contrôle) et la récupération des balances de comptes individuels (conversion des numéros de compte en rubriques de consolidation) sont opérationnelles.

La liasse de consolidation est bien avancée. Il reste encore quelques points en cours de réglage au niveau de la saisie des flux de trésorerie individuels.

Eliminations et retraitements de consolidation

Les principaux retraitements de consolidation (engagements de retraite, écarts d’acquisition, écarts d’évaluation…) sont paramétrés. Toutefois, les tableaux d’éliminations des titres de participation et des capitaux propres restent à créer.

La génération des tableaux de contrôle

Cette phase est celle qui est la moins avancée.

La génération des états comptables

Le module de génération automatique des écritures est opérationnel. Grâce à lui, le consolideur n’a pas à se préoccuper des écritures de consolidation : par exemple pour le crédit-bail, il saisit les informations élémentaires (valeur d’origine, amortissements, intérêts, redevances…) et l’application enregistre automatiquement les écritures de consolidation (y compris les impôts différés et les flux de trésorerie).

Extrait de la table des écritures de consolidation (dossier exemple) :

Le paramétrage des états financiers est lui aussi en bonne voie et sera achevé prochainement.

Extrait de l’actif du bilan consolidé :

Conclusion sur l’avancement à mi-décembre :

Le développement du projet AppliConso est déjà bien avancé. Lorsque le module de liasse de consolidation, l’élimination des capitaux propres et les états financiers consolidés seront totalement paramétrés, le projet passera en phase de test.

Les états de contrôle seront créés ultérieurement.

Pour télécharger la présentation du projet, cliquez ici.

Benoît-René RIVIERE
Diplômé d’expertise-comptable

Réactions, suggestions : contact.appliconso@auditsi.eu